Le Bluecalorad est conçu grâce à un poisson le Tilapia aux nombreuses vertus :

 

Le tilapia, vous connaissez? Il s’agit d’un poisson exotique à chair blanche et ferme, riche en vitamines du complexe B, en vitamines D, en sélénium et en phosphore. Même s’il ne s’agit pas d’un des poissons les plus riches en oméga-3, son contenu est quand même appréciable. Pratiquement dépourvu d’arêtes, le tilapia a un goût délicat.

 

Principes actifs et propriétés

 

Les principes actifs du tilapia n'ont pas fait l'objet d'études précises. Néanmoins, la consommation régulière de poisson procurerait plusieurs bénéfices pour la santé. Une table ronde de scientifiques internationaux a déterminé que la consommation d’un à deux repas de poisson par semaine serait associée à une diminution de la mortalité coronarienne1.

 

Acides gras oméga-3. Le tilapia est considéré comme un poisson maigre, puisqu’il contient peu de matières grasses. Toutefois, ce poisson contient de l’acide eicosapentaénoïque (AEP) et de l’acide docosahexaénoïque (ADH), deux acides gras de la famille des oméga-3. Ces acides gras agissent comme précurseurs de messagers chimiques favorisant un bon fonctionnement des systèmes immunitaire, circulatoire et hormonal. Plusieurs études épidémiologiques et cliniques ont démontré que la consommation d’acides gras oméga-3 (provenant majoritairement de poissons gras) exercerait des effets favorables sur la santé cardiovasculaire et réduirait la mortalité par maladie cardiovasculaire2. Ces acides gras sont connus pour agir sur plusieurs plans dans l’organisme, notamment en réduisant la tension artérielle, les triglycérides sanguins et la formation de caillots sanguins, diminuant ainsi les risques d’athérosclérose. De plus, des études ont démontré que les acides gras oméga-3 pourraient jouer un rôle dans la régulation de l’humeur et la prévention de la dépression3. Finalement, ces acides gras exerceraient certains effets anti-inflammatoires, ce qui pourrait être utile dans le traitement de pathologies comme l’asthme, l’arthrite rhumatoïde, les maladies inflammatoires de l’intestin et le psoriasis4.

Même si les quantités optimales d’acides gras oméga-3 à consommer ne sont pas établies avec certitudes, les études scientifiques démontrent que l’ingestion quotidienne de 0,5 g à 1,8 g d’AEP et d’ADH permettrait de profiter des bienfaits qui y sont reliés5. Une portion de 100 g de tilapia fournit 0,5 g d’AEP et d’ADH, soit approximativement 3,5 fois moins que dans le saumon, un poisson gras.

 

Protéines. Le poisson est une excellente source de protéines complètes puisqu’il renferme les neuf acides aminés essentiels (ceux qui ne sont pas produits par notre organisme et qui doivent provenir de notre alimentation). Les protéines servent à former des enzymes digestives et des hormones, de même qu’à fabriquer, réparer et maintenir les tissus, comme la peau, les muscles et les os. Par ailleurs, plusieurs études chez l’animal ont révélé que la protéine de poisson améliorerait la sensibilité à l'insuline et augmenterait l’absorption du glucose par l’organisme6-8. Notons que des études en cours chez l’humain viendront confirmer ou infirmer ces résultats.

 

Pour commander le Bluecalorad : cliquez ici